Pourquoi les Français sont obsédés par les repas

Le 19/04/2013. | Tags : , , , , ,

Le cinéma français est souvent stigmatisé pour sa prédilection de scènes de discussions interminables autour de la table. Il y a ici quelque chose de très français dans l’attachement porté au moment du repas, à savoir le déjeuner et le dîner. Comment s’échapper de cette obsession nationale ? Le brunch peut être l’occasion de battre la campagne, sortir du diptyque traditionnel et créer une autre manière de partager et d’être ensemble

Non, je ne mangerai pas de ce pain-là

Dans Le charme discret de la bourgeoisie (1972), le cinéaste espagnol Buñuel s’amuse à réaliser un film typiquement français. Pourquoi ? Tout simplement parce que son film s’articule autour des seuls repas. Les bourgeois ici représentés ne pensent ici qu’à une chose : manger et se retrouver pour déjeuner ou dîner. Et de quoi parle-t-on alors ? De ce qu’on mangera au prochain repas. Chacun a sans nul doute connu ce type d’expérience… Et l’on ne met pas les coudes sur la table, s’il vous plait !

Le brunch comme alternative

Pour sortir de la tradition, on peut se retrouver autour d’un brunch entre amis ou en famille. Les enfants sont les bienvenus. Selon les lieux, des activités ou des aires de jeu peuvent leur être proposées en parallèle. L’heure de rendez-vous est à déterminer. Ici chacun est libre de composer sa propre assiette. Il n’y a pas de menu imposé. On évite ainsi les commentaires sur le repas du jour puisqu’il n’y en a pas.

L’assiette est individuelle, elle peut être sucrée et/ou salée. Il n’y a pas un ordre établi dans la succession des plats. Bref règne un petit vent d’anarchie qui permet à chacun d’être plus à l’aise et de se laisser aller au moment présent. Pour ne pas manquer ce rendez-vous informel, n’hésitez pas à réserver le restaurant qui vous plait sur Brunch.fr.

Crédit photo: passioncinema.ch