photo restaurant

Le Pain Quotidien

35 Place Rihour
59800 - Lille
Voir sur la carte
Métro arrêt Rihour
HORAIRES DU BRUNCH : Brunch de de 8h à 12h en semaine et jusqu’à 18h le week-end et les jours fériés
PRIX DU BRUNCH : 23,5 €
TELEPHONE :
COLLECTIONS : Lève-Tard, Jours Fériés
NOTE MOYENNE : Médiocre Passable Bon Très bon Extraordinaire 1/5 sur 1 avis - Ecrire un avis
NOMBRE DE VUES : 2451 vues

DESCRIPTION

Vous cherchez une bonne adresse pour bruncher à Lille ? Filez au Pain Quotidien, situé sur la place Rihour et profitez du savoir-faire de cet établissement devenu incontournable dans la capitale des Flandres. Célèbre pour ses pains et viennoiseries, la maison met un point d’honneur à vous servir des saveurs de haut vol. Mobilier recyclé, luminaires écolo, produits de première classe pour la plupart issus de l’agriculture biologique… Ici, on respecte l’environnement et consomme différemment. Installez-vous en famille ou entre amis à la table commune et commandez le brunch.

Le Pain Quotidien propose deux formules : le brunch paysan ou le brunch royal. Le premier se compose d’une assiette de jambon et comté, d’un œuf à la coque, d’un granola Maison et son yaourt nature, d’une panière de pain avec confitures, miel et pâtes à tartiner, d’une viennoiserie au choix, d’un jus de pomme et d’une boisson chaude. Si vous optez pour la version royale, le jambon et le comté seront remplacés par du saumon fumé ou un assortiment de charcuterie-fromages et vous pourrez goûter au jus pomme-cerise, poire ou pomme-cassis. Voici un menu qui devrait bien devenir votre pain quotidien.

Promouvoir son restaurant

PHOTOS

PLAN

Ne partez pas! Voici les endroits similaires à proximité

Donner son avis sur le restaurant :







1 avis

- Le
Médiocre Passable Bon Très bon Extraordinaire 1/5

Très mauvais accueil. Agressés verbalement pas une serveuse…. Déçus ! Nous n'avons même pas profités de ce moment qui devait être au départ cool : ce qu'on recherche un dimanche matin ! comportement loin de la philosophie prônée par l'enseigne. Nous n'y allons plus depuis cet incident .